fbpx
Office Manager Gang
confiance-en-soi-au-bureau
Softskills

5 habitudes à perdre pour augmenter votre confiance en soi au bureau

La Reconnaissance

viendra en apprenant à comprendre le monde de ton Boss.

+30 sujets et contacts pour anticiper ses demandes et devenir la personne incontournable au bureau.



1.Remplis le formulaire ci-dessous

2.Clique sur le bouton orange LIRE LE GUIDE

3.Accès immédiat au guide à télécharger

Je hais les spams. Votre adresse email ne sera jamais ni cédée ni revendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à devenir office manager, approfondir vos connaissances, vous épanouir dans cette profession et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Pensez-vous, comme 50% des office managers qui avaient répondu au sondage en 2020, que la confiance en soi au bureau vous fait défaut? Qu’il est difficile de développer cette compétence personnelle? Pourtant, c’est à la portée de tous, à condition de perdre quelques habitudes. Dans la suite de cet article je partage avec vous 5 habitudes à éradiquer de votre quotidien pour enfin voir de vrais changements positifs et améliorer votre confiance en soi au bureau.

1. Vénérer (un peu trop) votre cape de superhéroïne

Votre to-do list à rallonge vous épuise et vous êtes débordée. Pourtant, si vous êtes honnête avec vous-même, une partie de vous adore cette situation. Sentiment d’importance, besoin de reconnaissance: rassurez-vous, tout le monde est concerné.

En revanche, on joue un jeu dangereux en restant trop longtemps dans cette situation. Nous nourrissons une certaine satisfaction en enfilant notre cape de superhéroïne. Mais voir les tâches et les missions s’empiler, les deadlines dépassées et les weekends partir en fumée parce qu’il faut absolument « terminer ce projet à temps » devient une source d’insatisfaction et fait chuter notre confiance en soi au bureau.

Le meilleur moyen de bénéficier du meilleur des deux mondes et d’accepter de demander de l’aide. Soyez sûre d’une chose: vous aurez toujours quelque chose à faire. Même les superhéros l’ont compris: quand le danger devient trop grand, ils s’y mettent à plusieurs pour mener leur mission à bien.

Qu’il s’agisse de mettre vos collaborateurs à contribution, un prestataire ou même un outil, faites une croix sur le « tout faire soi-même » et constituez, vous aussi, votre équipe de choc.

Un premier pas

Commencez par demander un coup de main à la maison pour des sujets qui concernent votre vie privée. La confiance en soi est un vaste terrain de jeu. Faire un pas en avant, même en dehors du bureau, aura des bénéfices dans toutes les sphères de votre vie.

Demandez un service à un proche, un ami, chéri-chérie ou même vos enfants. Offrez-vous cette heure de prestation de ménage à domicile parce que la semaine à été bien trop longue. Faites-vous livrer vos courses, demandez au petit voisin de laver la voiture en l’échange d’un peu d’argent de poche. La confiance en soi passe aussi par le fait d’avoir confiance en ses ressources et en sa capacité à les utiliser.

2. Négliger votre propre histoire avec la confiance en soi

« Pour se sentir une personne « significative », il faut d’abord s’être senti une personne importante aux yeux de ceux qui nous ont élevés. Tous les théoriciens de la petite enfance, après la Deuxième Guerre mondiale, comme Winnicott, Bion ou Anna Freud, ont senti intuitivement que cette capacité ne s’acquerrait que dans les interactions personnelles, dans le regard, dans la compréhension et la réaction de l’autre à ce qui vient du bébé. »

CAIRN – https://www.cairn.info/revue-devenir-2011-2-page-129.htm

Nous sommes inégaux face à la confiance en soi parce que les bases sont posées dans une période sur laquelle nous n’avions aucun contrôle: l’enfance. Si vous avez vécu une petite enfance heureuse et rythmée par des rituels rassurants comme des câlins, des repas réguliers et partagés, un sommeil paisible, un environnement sanitaire décent et que vous pouviez faire confiance aux personnes proches de vous, alors le terrain de votre confiance en soi est plutôt bon.

En revanche, si votre enfance a été chaotique, que vous avez vécu un choc émotionnel et que vous en gardez encore aujourd’hui des souvenirs pénibles et angoissants, alors vous devriez commencer par vous occuper de ça.

La confiance en soi passe par le rétablissement de la confiance aux autres.

Un premier pas

Penser que vous pouvez simplement mettre un mouchoir sur votre histoire pour le restant de vos jours est une erreur. Le mouchoir finira par s’envoler et, s’il ne le fait pas, vous avez juste un joli cache misère qui vous demande une énergie folle pour le garder sous contrôle. Je le sais parce que j’ai essayé pendant environ 30 ans. Ce n’est qu’une fois que j’ai décidé de lever le mouchoir pour nettoyer que j’ai réussi à faire des bonds de géant pour ma confiance en soi.

Lisez des livres sur le sujet. Consultez un professionnel de santé ou de bien-être pour vous aider. Mettez-vous à la PNL si vous n’avez pas envie d’aller voir un psy. Tous les chemins sont bons à explorer, point de réponse universelle ni de solution magique: seulement celle qui vous fera du bien.

3. Arrêter d’apprendre

Acquérir de nouvelles compétences vous permettra d’augmenter votre confiance en soi au bureau. Les office managers ont des dizaines de sujets à traiter et autant d’occasions d’apprendre à faire de nouvelles choses. Prenez le temps d’exploiter au maximum votre environnement de travail. Livres, vidéos, formations, MOOC: vous avez l’embarras du choix.

D’ailleurs chaque semaine je partage avec vous une idée de formation dans la Gazette de l’Office Manager. Inscrivez-vous sur le blog pour être au courant de sa sortie.

Un premier pas

Visitez des sites comme Skilleos ou Udemy qui proposent des catalogues enrichis de formation. Pensez aussi à sortir de votre environnement de travail pour apprendre de nouvelles compétences. Assister à un cours de cuisine ou vous mettre à la pyrogravure, au dessin ou au tricot vous apportera aussi un boost de confiance en soi. Pour allez plus loin sur le sujet, je vous conseille le livre la Méthode des 20 heures de Josh Kauffman.

4. Faire semblant de comprendre

Vous êtes en pleine réunion et votre boss explique un concept crucial pour le développement du futur produit de la boîte. La signification d’un mot ou d’une partie vous échappe. Tant pis, vous préférez vous taire plutôt que de demander des explications.

Erreur. Pas toujours évident d’interrompre une réunion pour demander des explications surtout quand vous avez l’impression d’être la seule personne dans l’assistance à ne pas comprendre. Pourtant, faire le premier pas pour poser votre question vous permettrait de faire grimper votre confiance en soi au bureau.

En plus, il y a fort à parier que vous soyez en fait plusieurs à avoir besoin d’une définition claire dans la salle. Les autres sont peut-être comme vous: ils n’osent pas lever la main.

Deux choix s’offrent à vous: lever la main pour éclaircir la situation tout de suite, ce qui vous permettra aussi de comprendre le reste. Noter votre question et demander des explications après la réunion. En revanche, rester dans l’ignorance n’est pas une option.

Un premier pas

Rappelez-vous de la dernière conversation que vous avez eu avec un collègue, votre boss, le comptable ou le juriste de l’entreprise. Vous avez un doute sur quelque chose? Faites le premier pas et allez demander des explications dès que possible.

5. Prendre la mouche à la moindre remarque

Vous ne supportez pas qu’on vous dise que quelque chose ne va pas? Ce n’est jamais agréable d’entendre que l’on a fait une erreur ou que notre travail manque de profondeur. Néanmoins, vous gagnerez en confiance en soi en prenant ces remarques comme des conseils plutôt que comme des attaques.

Même si la personne en face de vous manque de tact ou de diplomatie pour vous faire part de ses remarques, il est inutile de passer une demi heure à vous justifier. A la place, posez calmement le problème: qu’est ce qui ne va pas et comment pouvez-vous remédier à la situation?

S’il s’agit par exemple d’une faute d’inattention, remerciez la personne pour l’avoir remarqué et corrigez. Ne dépensez pas du temps et de l’énergie à lui expliquer que vous avez bien trop de choses à faire, du coup vous n’avez pas pu vous relire, ce n’est pas de votre faute si tout le monde vous tombe dessus en même temps… Gagnez du temps: en effet il y a une erreur, merci beaucoup! Voilà c’est rectifié.

Être capable d’agir pour corriger plutôt que de réagir avec votre instinct de protection vous permettra de gagner en confiance en soi.

Un premier pas

Notez sur une feuille toutes les remarques que vous avez reçues et qui trottent encore dans votre tête. Ensuite, trouvez des solutions concrètes pour chacune d’elle et passez à l’action. Se remettre en question est une force, pas un aveu de faiblesse.


Pour aller plus loin, rejoignez les lecteurs de la méthode d’organisation spéciale Office Manager dont vous trouverez le sommaire en cliquant ici. Trois chapitres sur le lâcher prise, les valeurs et les mauvaises habitudes vous aideront à améliorer votre confiance en soi au bureau.


  •  
  •  
  •  
  •