fbpx
Office Manager Gang
organisation-team-building
Team Building

6 astuces pour mener votre activité de team building d’une main de maître

La Reconnaissance

viendra en apprenant à comprendre le monde de ton Boss.

+30 sujets et contacts pour anticiper ses demandes et devenir la personne incontournable au bureau.



1.Remplis le formulaire ci-dessous

2.Clique sur le bouton orange LIRE LE GUIDE

3.Accès immédiat au guide à télécharger

Je hais les spams. Votre adresse email ne sera jamais ni cédée ni revendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à devenir office manager, approfondir vos connaissances, vous épanouir dans cette profession et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Vous avez préparé une activité de team building pour votre équipe? Super! Maintenant il va falloir mettre en scène cet évènement.

Vous pensez que le plus gros du travail est de préparer le matériel pour l’activité? Erreur! Si vous vous concentrez uniquement sur vos petits papiers et la disposition des chaises, vous allez droit dans le mur.

Il ne suffit pas de réunir des personnes dans une pièce ou un salon virtuel avec de bonnes intentions et des fiches explicatives (si jolies soient-elles) pour que votre activité soit un succès.

Bien se préparer pour mener son activité de team building est en revanche bien plus simple qu’on ne le pense, à condition de respecter quelques principes. Je vous livre ces principes dans la suite de cet article.

1.Préparez une introduction orale à votre activité de team building

Prendre le temps d’une courte introduction à votre activité de team building peut faire toute la différence.

Les gens s’engagent plus facilement lorsqu’ils savent pourquoi ils font quelque chose. Votre taux de participation sera augmenté s’ils comprennent les règles du jeu dès le début. Soyez le plus clair possible sur ce qui est attendu d’eux.

Réservez en amont de votre activité du temps pour élaborer votre introduction. Répétez votre speech à l’oral pour être sûr que tout tient debout et ainsi éviter de vous perdre le jour J sous l’effet du stress.

Si vous connaissez les conférences TED, vous avez sûrement déjà eu l’occasion de rester scotché le nez à votre écran devant la performance oratoire de certains speaker.

Saviez-vous qu’ils sont tous coachés avant d’arriver sur scène? TED fourni en effet un guide à destination des speakers pour les aider à préparer leurs présentations. Parmi les conseils prodigués, un est particulièrement utile.

Le contact visuel.

On le sait, organiser une activité de team building est effrayant, et pour cause. Nous autres, êtres humains, avons vite fait de donner dans le jugement hâtif. “C’est nul, le team building.” “Ca ne sert à rien.” “J’ai peur de passer pour un idiot devant tout le monde.”

Lors de votre introduction, votre première mission est de désamorcer les bombes évidentes dans la pièce.

Etablissez un contact visuel avec chacun des participants lorsque vous parlez et ajoutez un sourire engageant. Attention, je ne vous dis pas de faire concurrence à une pub pour du dentifrice. On se parle d’un sourire authentique, bienveillant et qui communique votre enthousiasme.

Cette technique vous permettra d’embarquer instantanément les gens avec vous. Les yeux sont un moyen de communication incontournable. Lorsque l’on regarde quelqu’un dans les yeux, on sait tout de suite si on a envie de lui faire confiance ou pas.

Evidemment, c’est plus facile en présentiel! Si vous faites l’activité de team building à distance, ne quittez pas votre caméra des yeux et souriez de temps en temps. Cela donnera l’impression à tout le monde que vous vous adressez à chaque personne les yeux dans les yeux.

Votre introduction devrait durer 1 à 2 minutes maximum. Accrochez les gens, puis passez directement aux premières étapes de l’activité.

2.Expliquez pourquoi vous avez choisi cette activité de team building en particulier

Pour faire passer votre enthousiasme et la transmettre à votre équipe, vous devez leur expliquer pourquoi vous avez choisi cette activité en particulier. Pour cela, rien ne vaut une bonne histoire. Le pouvoir des histoires est remarquable. Vous pouvez faire passer n’importe quel message avec une histoire bien racontée.

Les histoires font partie de notre ADN. Nos ancêtres se réunissaient déjà autour du feu pour les raconter. Ils peignaient même leurs histoires sur les murs de leurs maisons. De nos jours, une des premières activités partagées avec les enfants, dès leur naissance, est de raconter des histoires. Toutes les entreprises prennent le temps de raconter leur histoire. Il n’y a rien d’anodin.

Si vous voulez établir un contact avec votre public, vous devez leur raconter vous aussi une histoire.

On évitera de tomber dans le pathos, l’histoire larmoyante et beaucoup trop émouvante pour la situation. En revanche, choisissez une histoire, une anecdote, qui vous touche personnellement et vous a amené à choisir votre activité de team building. Ajoutez à cela une touche d’humour et un peu d’auto-dérision, et vous aurez gagné l’attention et l’adhésion de la majorité de votre équipe.

Partagez avec les gens ce que vous espérez accomplir avec eux pendant cette activité de team building. Plus ils verront la raison d’être de l’activité, plus vous augmentez les chances de participation et les chances de leur transmettre le bon message, afin d’en tirer les bons enseignements.

Si le fait de révéler l’objectif de l’activité gâche un peu l’effet de surprise que vous vouliez obtenir à la fin, alors dites clairement que l’objectif se dessinera naturellement au fil de l’activité. Pensez à mettre en mots cet objectif pour pouvoir le transmettre clairement à la fin de l’activité.

3.Soyez enthousiaste et authentique

Vous voici au jour J de votre activité de team building programmée à 14h00. Les cafés s’enchaînent depuis ce matin. Vous relisez vos notes frénétiquement. Vous mangez du bout des lèvres votre déjeuner. Bref: vous avez les jetons!

Rassurez-vous, tout le monde est pareil. Si vous demandez à n’importe quelle personne comment elle se sent quelques minutes avant son entrée en scène, la réponse sera souvent la même: au bout de sa vie, merci le trac.

Cette vulnérabilité vous servira à deux conditions:

  • L’assumer
  • La partager

N’hésitez pas à “vous mettre à nu” avec votre équipe. Partagez votre excitation à l’idée de vivre cette activité de team building avec eux. Dites-leur aussi que cela n’est pas un exercice naturel pour vous, mais que vous vous sentez suffisamment en confiance auprès d’eux pour vous jeter dans l’arène et tenter l’expérience.

Loin de vous en tenir rigueur, votre équipe se reconnaîtra dans votre partage. Il est probable que quelques uns soient aussi un peu fébriles à l’idée de participer. C’est l’occasion de former un groupe solide qui s’engagera dans l’expérience en sachant qu’ils ont eux aussi le droit d’être vulnérables.

Attention, restez authentique et assumez votre vulnérabilité, mais évitez de vous étaler à outrance! Vous obtiendriez alors l’effet inverse en soulevant de sérieux doutes sur vos intentions et votre crédibilité.

4.Expliquez votre activité de team building: les règles et les étapes

N’ayez pas peur d’avoir des notes et de suivre le déroulé de votre activité sur papier. Vous pouvez aussi afficher les étapes sur un tableau ou sur des post-it au mur pour vous guider lors de l’activité.

Parlez lentement et faites des pauses fréquentes pour vous assurez que tout est clair pour tout le monde. Gardez en tête que si vous connaissez votre activité sur le bout des doigts, votre public en revanche la découvre pour la première fois.

Préférez expliquer l’intégralité de l’activité ou de l’étape avant de répondre aux questions.

5.Menez votre activité de team building au fur et à mesure de vos explications

Votre activité comportera sûrement plusieurs étapes.

Faites avancer votre équipe au fur et à mesure. Par exemple, si la première étape est de constituer des équipes, faites faire l’exercice immédiatement avant de passer à l’étape suivante. Cela vous permettra d’éviter de créer de la confusion ou de la réticence à la participation.

6.Distribuez le matériel nécessaire à votre activité de team building en dernière minute

Si vous devez distribuer des fiches, des cartes ou autres accessoires pour mener votre activité de team building, évitez de le faire avant d’en avoir l’utilité. Cela vous évitera de perdre l’attention des participants trop occupés à lire, observer ou jouer avec le matériel.

Ne distribuez le matériel avant les explications uniquement dans le cas où cela sert les explications.

Et si certaines personnes ne veulent pas participer?

Malgré toute votre bonne volonté, votre bienveillance, votre histoire, votre vulnérabilité et l’amour mis à la préparation de votre activité, certains personnes refuseront de participer.

C’est ok. Ne le prenez pas personnellement. Ce n’est pas vous qui êtes rejeté, mais l’activité. Cela fait toute la différence.

Prévoyez toujours dans votre organisation un ou deux postes d’observateur pour les attribuer aux personnes trop mal à l’aise pour se joindre au reste du groupe. Leur rôle est d’observer les autres en silence et de prendre des notes qui vous seront utiles lors du debrief de l’activité. Ainsi, vous les faites tout de même participer sans heurter leur sensibilité.

Vous avez besoin de conseils pour organiser votre activité de team building?

Vous pouvez lire cet article complémentaire pour obtenir vos premiers conseils notamment concernant le choix de l’activité.

A bientôt et bon team building!


  •  
  •  
  •  
  •