fbpx
Office Manager Gang

A propos

Hello! J’esp√®re que tu vas bien! ūüôā

Tout d’abord, merci pour ta visite et ta curiosit√©! Si tu es arriv√© sur cette page, c’est que tu souhaites en savoir un peu plus sur ce blog, qui se cache derri√®re et ce que tu peux y trouver.

Alors sans plus de suspens, passons aux présentations!

Je m’appelle Elodie.

Pendant plus de 15 ans, j’ai cherch√© mon job id√©al et cultiv√© de nombreuses frustrations. Une sensation d√©sagr√©able finissait toujours par m’envahir au bout de quelques mois dans mes fonctions: celle d’avoir fait le tour de la question et de ne plus rien avoir √† apprendre.

R√©sultat: je finissais par quitter mes fonctions, refusant le status-quo et toujours en qu√™te d’une vie professionnelle qui me ferait enfin vibrer.

La premi√®re ann√©e se passait bien. J’occupais des postes de business manager, d’assistante de direction ou de responsable x ou y…Enfin au d√©part.

Apr√®s 3 mois, je me voyais confier des t√Ęches suppl√©mentaires. Cela me plaisait beaucoup! J’√©tais souvent √† l’origine de ces √©volutions de poste. Mais pour √™tre honn√™te, je souffrais syst√©matiquement du manque de reconnaissance.

La mal√©diction du dipl√īme manquant

J’ai commenc√© √† travailler √† l’√Ęge de 20 ans avec un CAP esth√©tique cosm√©tique en poche, certes compl√©t√© par une certification en management des unit√©s bien-√™tre, mais pas suffisant pour pouvoir pr√©tendre √† un salaire confortable en France, et surtout sans valeur en dehors du domaine du luxe.

Apr√®s 15 ans d’exp√©riences professionnelles en France et √† l’√©tranger, de manager √† responsable de tout un tas de trucs, en expatriation, un niveau d’anglais bilingue, je me suis r√©veill√©e un matin ne sachant plus quoi faire pour passer √† l’√©tape sup√©rieure.

Pour amorcer ce tournant, j’ai mise en place la batterie d’actions bien connue des personnes en reconversion: bilan de comp√©tences, cours du soir pour valider un BAC fili√®re litt√©raire (ma conseill√®re √©tait persuad√©e que c’√©tait un passage obligatoire), puis BTS assistante de gestion PME PMI en VAE.

Malgr√© 2 ans de travail personnel, 4 ans en poste et ces jolies victoires, impossible de n√©gocier une nouvelle situation dans l’entreprise qui m’embauchait alors. Ma demande de cong√©s individuel de formation pour continuer des √©tudes au niveau licence avait √©t√© rejet√©e une fois et la seconde proposition (qui ne peut pas √™tre refus√©e par l’employeur) m’avait value les foudres de ma direction. Il √©tait temps de tourner la page et de trouver un m√©tier, une bo√ģte, aussi atypique et rebelle que moi, √† la hauteur de mes ambitions. Nous nous sommes s√©par√©s gr√Ęce √† une rupture conventionnelle.

Mais existait-il ce poste r√™v√©? Je ne le pensais pas. Toutes les connaissances et les amis √† qui je demandais conseil me donnaient la m√™me r√©ponse (y compris ma d√©licieuse conseill√®re P√īle Emploi):

¬ę¬†Tu ne trouveras jamais avec ton dipl√īme actuel un bon poste qui regroupe management, strat√©gie, cr√©ativit√©, absence de routine, environnement international et bon salaire. Fais toi une raison et prends un poste en bas de l’√©chelle, puis en fin de carri√®re, peut-√™tre quand tu auras 50 ans, tu pourras monter en grade et faire ce qui te pla√ģt. Il faut √™tre patient.¬†¬Ľ

C’√©tait mal me conna√ģtre.

Un saut dans le vide

Pendant deux ans apr√®s ma rupture conventionnelle, j’ai explor√© des sujets et pass√© des dizaines de certifications dans des domaines qui me tenaient √† cŇďur: l’organisation, l’efficacit√©, la productivit√©, le blogging, le d√©veloppement personnel, la sophrologie, la PNL, la naturopathie et le digital dans les grandes largeurs.

Mon objectif était de me mettre à mon compte en inventant un métier sur-mesure.

Puis la solitude a commenc√© √† se faire sentir. J’avais tout le temps du monde √† ma disposition pour apprendre de nouvelles choses et lancer mon activit√©, mais aussi le besoin visc√©ral de rencontrer des gens et de rejoindre une √©quipe. Rester √† la maison √ßa va bien deux minutes. Mes droits arrivaient aussi bient√īt √† expiration et je n’avais pas r√©ussi √† mettre en place quelque chose de concret pour pouvoir en vivre √† plein temps.

Echec? Oui, parce que je n’ai pas r√©ussi √† monter mon entreprise et √† en vivre. Non, parce que tout ce que j’ai appris pendant cette p√©riode en entreprenariat, sur moi-m√™me et sur les autres m’est utile √† mon poste d’Office Manager actuel.

Contrainte et forc√©e, j’ai refait mon CV et je suis partie √† l’assaut des annonces emploi pour des postes d’assistante de direction ou de responsable de boutique. Les descriptifs de postes correspondaient √† mes comp√©tences, pas de surprise, rien de nouveau. A chaque fois que je cliquais sur le bouton envoyer pour candidater, c’est tout mon corps qui hurlait: ¬ę¬†non ne fait pas √ßa!¬†¬Ľ.

Mon estomac se nouait. Je ne dormais plus. Je l’avoue: j’esp√©rais secr√®tement que personne ne me r√©ponde.

J’avais tellement peur de reprendre un travail dans lequel j’allai de nouveau me perdre et m’ennuyer √† mourir au bout de seulement quelques mois! J’avais 36 ans, il √©tait temps d’enfin trouver ma voie et d’arr√™ter de sauter sans conviction d’un boulot √† l’autre. Il fallait que je trouve autre chose.

¬ę¬†Recherche couteau suisse avec de l’humour.¬†¬Ľ

Apr√®s un mois de recherches, j’avais vraiment la rage. Je sabotais mes entretiens d’embauche, trouvais toutes les excuses du monde pour faire marche arri√®re quand cela ne suffisait pas et j’ai m√™me refus√© des postes apr√®s avoir re√ßu des propositions.

J’√©tais convaincue que mes ann√©es de travail, ma d√©termination, ma curiosit√© et mon ambition ne pourraient pas s’exprimer dans ces postes qu’on me proposait. Pourtant, le calendrier me rappelait chaque jour √† quel point la situation devenait critique.

Sauvée par l’algorithme.

A force de jours et de nuits √† traquer les offres d’emploi, des annonces un peu diff√©rentes ont commenc√© √† apparaitre dans mes fils de recherches, associ√©es aux doux noms de postes alors inconnus au bataillon. Office Manager. CHO. Happiness Manager.

RH, comptabilit√©, organisation, strat√©gie, administratif, √©v√©nementiel, gestion des fournisseurs, des clients, de la facturation, des commandes de caf√©, du bien-√™tre des √©quipes, des anniversaires et des repas de No√ęl, des d√©m√©nagements, des voyages et des notes de frais…Le tout sur une jambe en tournant trois fois sur soi-m√™me, une raquette de ping-pong coinc√©e entre les dents.

Un nouveau monde s’est ouvert √† moi et ce que je voyais me faisait enfin relever la t√™te et sourire, excit√©e √† l’id√©e de pouvoir enfin concr√©tiser mes id√©aux et nourrir mes valeurs.

J’ai travaill√© d’arrache-pied sur mes candidatures. Ne sachant pas comment me positionner lors des entretiens, j’ai commenc√© par me casser les dents dans cet univers, souvent des offres au cŇďur de startup, environnement tout nouveau pour moi √† l’√©poque. Trop cool. Trop stricte. Trop rebelle. Trop d√©cal√©e. Trop parfaite aussi parfois! (On ne peut pas cocher toutes les cases, c’est louche).

Des dizaines de fois, j’ai √©t√© rejet√©e des processus de recrutement, faute d’exp√©rience intitul√©e Office Manager sur mon CV. Mais je n’ai rien l√Ęch√©. J’ai commenc√© √† recevoir des propositions de signature de contrat d’Office Manager, mais une candidature en particulier me faisait chavirer de bonheur. Je voulais ce poste, comme jamais je n’avais voulu un job avant. Appelez √ßa l’intuition, le gut feeling ou l’univers qui m’envoyait un signe, peu importe. Je jouais aves les deadlines des autres recruteurs, dans l’attente du verdict pour le poste de mes r√™ves.

Le 2 ao√Ľt 2019, alors que j’ouvrais f√©brilement ma bo√ģte email dans l’attente du retour tant esp√©r√©, c’est toute ma vie qui a bascul√©e:

¬ę¬†Bonjour Elodie,
Bonne nouvelle, nous avons décidé de travailler ensemble.
Tu as moins de comp√©tences sur ce m√©tier que l‚Äôautre candidat mais nous avons aim√© ta personnalit√©, ton envie d‚Äôapprendre, et ton enthousiasme, ainsi que ton anglais ūüôā ¬ę¬†

J’ai gagn√©.

L’envie d’apprendre

Je n’ai pas trich√© et mon entretien d’embauche √©tait surprenant. Comp√©tences en comptabilit√©? Juste les bases. Connaissances des d√©marches RH, de la fiscalit√©, des dossiers complexes de r√©f√©rencement fournisseurs? Pas vraiment! Mais j’ai envie d’apprendre et j’apprends vite. Je suis capable de m’adapter, je suis curieuse. Mon exp√©rience professionnelle est bas√©e sur le management et l’organisation strat√©gique, les missions que vous proposez sont parfaitement compl√©mentaires et √ßa m’int√©resse beaucoup.

Et nous y voil√†! Je suis office manager depuis 2019, Ange gardien du bureau, amoureuse du Chaos mais surtout de mon job, de ma bo√ģte, de mon √©quipe et de mes dirigeants.

A la fin de ma premi√®re semaine en poste, j’ai pleur√© de joie sur mon canap√© (pour de vrai). Satisfaction ultime d’avoir la sensation d’√™tre enfin √† ma place, de nourrir mes aspirations profondes et d’avoir trouv√© des gens qui avaient vu en moi une personne de confiance et capable d’apprendre. Une envie furieuse de prouver, √† eux comme √† moi, qu’ils avaient eu raison de me faire confiance.

Depuis, il ne se passe pas une semaine sans que je prenne quelques minutes pour appr√©cier cette victoire. A chaque fois que je me sens submerg√©e par les t√Ęches ou que je commence √† douter de moi-m√™me, je relis cet email du 2 ao√Ľt 2019 √† 9h27. C’est une ancre qui me ram√®ne √† mes aspirations, √† mes r√™ves et √† mes responsabilit√©s.

Pourquoi le blog Office Manager Gang?

J’ai d√©cid√© d√®s mes premi√®res semaines en poste de partager ma nouvelle vie d’office manager sur ce blog parce que je trouve cela fantastique de vivre √† une √©poque o√Ļ les profils atypiques commencent √† aussi trouver leur place et √† √™tre reconnus en entreprise. Ce n’est pas facile, il faut se remettre en question, se casser les dents, candidater des dizaines de fois, apprendre √† se positionner, prendre le temps de clarifier ce que l’on veut vraiment.

Mais c’est possible. Possible de trouver une bo√ģte align√©e avec ses valeurs, qui donne sa chance aux personnes qui en veulent et un job dans lequel m√™me les plus r√©fractaires √† la routine peuvent s’√©clater.

Je voudrais redonner espoir √† toutes les personnes l√† dehors √† qui l’on dit qu’elles ne rentrent pas dans une case, qu’elles n’ont pas le bon dipl√īme, qu’elles devraient √©viter de se reconvertir ¬ę¬†en ce moment¬†¬Ľ ou qu’il faut √™tre patient et ne pas tenter d’enfoncer les portes.

C’est faux, vous pouvez y arriver. Laissez la sinistrose et les esprits √©troits avec leurs Ňďill√®res se complaire dans ce qu’ils pensent impossible. Faites-vous confiance et osez devenir le leader de votre propre vie. Le m√©tier d’Office Manager est un terrain de jeu fantastique si vous √™tes obs√©d√© par l’organisation, la strat√©gie, le d√©passement de soi, la gestion et croyez que l’on peut travailler s√©rieusement, sans se prendre au s√©rieux et avec bienveillance.

Les objectifs du blog pour les Office Managers

  • Explorer des outils et des concepts d’organisation pour dompter ce que j’appelle affectueusement le Chaos (personne n’est pr√™t au d√©luge de missions √† ce poste, parole de junkie de to-do list);
  • S’√©duquer sur l’entreprenariat pour mieux comprendre les enjeux de nos dirigeants et les √©pauler avec efficacit√©;
  • Oser prendre sa place de bras droit en cultivant leadership et confiance en soi;
  • Construire sa carri√®re en montant sereinement en comp√©tences sur des sujets transverses en gestion d’entreprise.

Bienvenue dans l’Office Manager Gang! Keep calm and become the best Office Manager ever.